album de photos

L’album de photo

Prendre le temps de regarder un album photo peut faire vivre à la personne atteinte un moment agréable.

L’approche est toutefois importante.

Voici quelques principes afin de rendre le moment inoubliable et conserver l’intérêt pour cette activité.

1. Éviter les questions qui/où/quand

S’en tenir à ce que l’on voit plutôt que de poser une question. L’objectif n’est pas ici de faire travailler la mémoire, mais plutôt procurer du bien-être.

« Regardez votre chien Fido. On dirait qu’il aime l’eau. »
plutôt que
« Comment s’appelait votre chien? »

« Ce sont des photos du Mexique. Je vois que votre hôtel était directement sur la plage. »
plutôt que
« Où êtes-vous allé en voyage? »

« Vos petites-filles Élisabeth et Charlotte étaient allées aux pommes. Beaux sourires ! »
plutôt que
« Est-ce que vous les reconnaissez ? »

La personne atteinte éprouve des difficultés avec sa mémoire, il est donc difficile pour elle de répondre à des questions précises. Garder en tête que l’activité vise de passer un bon moment.

2. Engager la discussion sur les éléments de la photo

Il n’est pas nécessaire de parler du moment précis figé par la photo. Développer sur d’autres sujets animera la personne atteinte.

« Ah, mais vous avez servi un gâteau au chocolat à cette fête. J’adore le gâteau au chocolat.
Et vous ? Est-ce que vous préférez le gâteau au chocolat ou aux carottes? »

Cette question fait appel à un goût personnel toujours présent et non à sa mémoire. Le choix de réponses facilite la discussion.

3. Laisser place à la créativité

Poser des questions qui n’impliquent pas une réponse unique, laisse place à la créativité. Même si la réponse n’est pas exacte, quelle importance, du moment où les sentiments sont positifs.

« Combien de chiens avez-vous connus dans votre vie ? 2 ou 3 ? »
ou
« Je ne me souviens plus quels ingrédients on met dans un gâteau au chocolat. Il y a de la farine, quoi d’autre ? »

Ne pas ressentir la pression de devoir donner la réponse exacte rassurera la personne atteinte et elle prendra plaisir à poursuivre la conversation.

4. Complimenter la personne atteinte

« On m’a dit que vous étiez une merveilleuse grand-mère, une excellente cuisinière. »
ou
« Vous étiez un excellent mécanicien à ce qu’on raconte en ville. »

Complimenter la personne la rendre fière, c’est excellent pour l’estime de soi.

5. Laisser les albums disponibles

En laissant les albums accessibles, la personne pourra les consulter lorsqu’elle est seule à son rythme et renouveler le plaisir de revivre des moments tendres de sa vie.

Nos préposé(e)s à domicile offrent des services de stimulation et de gardiennage auprès des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Il est donc important de transmettre des informations pour faciliter leur travail.

En identifiant les personnes, les lieux, les années sur les photos (en dessous ou en arrière), cela permet à la personne atteinte de lire et à la personne qui l’accompagne d’engager la discussion.

Lors de la mise en place des services, le SAD du Granit prépare une requête de services dans laquelle sont consignées toutes les informations pertinentes pour supporter les préposé(e)s dans leur travail.

Ainsi sont notés :

  • leurs goûts;
  • leur couleur préférée;
  • le métier qu’ils ont exercé;
  • leurs passe-temps favoris;
  • les membres de leur famille;
  • les sujets qui les passionnent;
  • les sujets qu’il ne faut pas aborder;
  • etc.

Toutes ces informations dans le but d’offrir du bon temps à la personne atteinte.

N’hésitez pas à communiquer avec nous pour toute question.

Service d’aide à domicile du Granit
819 583-2550

1 réflexion au sujet de “L’album de photo”

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *